Pourquoi je√Ľner durant le mercredi des Cendres ?


Le mercredi des Cendres est une journée spéciale pour les chrétiens. Il peut tomber sur n’importe quel mercredi dans le mois de février ou de mars, selon la date de la fête de Pâque. Cette journée qui marque l’entrée officielle en carême est basée sur la prière, l’aumône et le jeûne. Vous vous demandez certainement pourquoi il faut jeûner ce jour. Les raisons se trouvent dans ce guide.

Jeûner le mercredi des Cendres pour expier ses péchés

Dans l’Église catholique romaine, le carême commence le mercredi des Cendres, une journée de jeûne et de privation. Il est important de noter que les siècles passés, le mercredi était un jour de jeûne pendant toute l’année. Cela remonte à l’ère romaine et ses pratiques païennes. Le mercredi était un jour dédié à Mercure, le maître du vol et de l’iniquité. Le but du jeûne de ce jour était d’expier les péchés commis par les chrétiens et les aider à ne plus s’y plier eux-mêmes. Voilà très exactement l’une des raisons historiques du jeûne durant le mercredi des Cendres.

Pour racheter la trahison de Judas

Il existe une autre raison qui trouve ses fondements dans le chapitre de la passion. En réalité, selon les croyances, c’est un mercredi que Jésus aurait été trahi par Judas. Ainsi, le jeûne durant le mercredi des Cendres est fait pour racheter cette trahison. C’est un moyen de rappeler aux chrétiens toutes les fois où ils trahissent Jésus lorsqu’ils commettent de mauvais actes au quotidien.

Comment doivent jeûner les chrétiens pendant le mercredi des Cendres ?

Pendant le mercredi des Cendres, les chrétiens sont appelés à jeûner, c’est-à-dire se priver d’une nourriture ou d’un petit plaisir. Cette abstinence est une œuvre de pénitence dont les fidèles doivent tirer parti pour se délier de leurs plaisirs terrestres. Ils doivent :

  • s’ouvrir,
  • prêter attention à leurs prochains,
  • et plus se rapprocher de Dieu.

Néanmoins, il ne s’agit pas de faire le jeûne pour soi-même ou parce que les écritures saintes l’ordonnent. Cela doit être personnel et vécu tel un don de soi. Le jeûne est un exercice de pénitence qui permet de se tourner entièrement vers Dieu. Les repas ou les besoins terrestres sont la façon la plus commune, mais pas toujours la plus significative pour chaque chrétien. En effet, pour certains, il s’agira par exemple de ne pas accompagner son café de gâteau. En revanche, pour d’autres, ce sera de se priver de leurs jeux de prédilection. Chaque fidèle a donc sa façon de jeûner.

div class="flags">

ch be lu ca